Défis du 03/09/2021


2021, Défis / ordres / samedi, septembre 4th, 2021

Comme promis, j’ai envie de vous raconter les défis.

Le premier est arrivé le matin : « Tu rentreras sans sous vêtements mais bien évidemment une preuve devra être donné. »

J’ai eu beaucoup de retour sur ce défi dans le sens où apparemment il est trop difficile. Certains auraient imposé à leur soumise d’aller au travail sans sous vêtements. Et enfin, d’autres auraient pris des photos dans les toilettes, le trajet, à la maison…

Alors, j’avoue qu’étant habituée à sortir sans sous vêtements, j’avoue que ce défi est simple. Toutefois, je ne le ferais jamais sur mon travail car comme je l’ai déjà dit plus d’une fois, l’image est très importante dans mon travail car je bosse dans le luxe et autant vous dire que le milieu est plutôt hautain et snob. Même si dans ce milieu, certaines doivent ignorer les sous vêtements, je préfère ne prendre aucun risque.

J’ai plusieurs qui me disent, ne t’inquiète pas, cela ne se verra pas. Je peux vous assurer que je le sens et qu’au vu de mes formes généreuses, cela se voit assez facilement surtout au vu des tenues que je porte au travail.

Donc je préfère que ce soit des inconnus que je ne croiserais jamais qui puisse éventuellement le voir que mes collègues que je côtoie chaque jour.

Mais la difficulté, la réelle revient à l’exhibition. Car quand je relève ce genre de défi, j’essaie de trouver un lieu où le risque de me voir est très très faible.

Depuis que j’ai déménagé, j’avoue que je n’ai plus vraiment de lieux propices.

Bon, avant de partir, je vais aux toilettes, j’enlève les sous vêtements et je les mets dans la poche de mon pantalon. Je prends mes affaires et dans les escaliers, je prends le temps de vider ma poche et de tout mettre dans mon sac.

Vu la station de métro que je prends, il est fortement possible qu’il n’y ait personne. Manque de pot, une personne fait les 100 pas. J’arrive sur le quai, le métro dans mon sens part. Un autre arrive dans l’autre sens. Je me dis que c’est jouable une fois parti, je lance le retardateur, soulève mon T-shirt, je suis tremblante et j’entends des pas derrière moi. En catastrophe, j’abaisse mon T-shirt et range mon téléphone. Bon, ce sera pas ici.

J’arrive à la gare, je monte dans le train. Il y a un peu de monde et voir si jamais il se vide. Bingo, quelques stations plus tard, le train se vide. Je remets en marche le retardateur et soulève le T-shirt. j’avoue que sachant que je prenais quasiment aucun risque, pas trop de frisson ni de frayeur. J’ouvre le pantalon et me rend compte qu’il vaut mieux que je me déculotte. Je le fais. Et je vous promets qu’au moment où je lance le retardateur, un jeune homme marche dans le couloir. Mais il marchait tellement vite et n’a pas tourné la tête donc il ne s’est même pas rendu compte de ce que je faisais. Ouf. Les photos sont faites.

Mais je me dis que ce n’est pas assez et que certainement Monsieur Yannick en voudrait plus.

Je réfléchis et ignore comment faire. Si vous suivez Amante lili que ce soit sur son site https://amantelilli.com/ ou sur twitter @amantelili, cela a l’air si simple. Elle n’a pas peur, elle ose et elle adore.

Pour moi, non, j’ai toujours peur que l’on me chope. Mais surtout que si un homme me voit, il réagisse de manière déplaisante. Pour rappel, je suis un petit gabarit et je ne sais pas du tout me défendre et à cette heure-là, il n’y a pas grand monde dans les rues.

Pour la première photo, je prends un vrai risque; je suis dans une grande rue. Mais personne derrière, personne devant. Oui, il y a des habitations mais un peu de verdure me cache. pas de circulation. Je lance le retardateur et c’est en frissonnant que je prends la photo. Je rabaisse de suite mon T-shirt et je regarde. photo réussie…

Je veux faire le bas mais un homme chante derrière moi et je vois des filles au loin. Bon, j’avance, je pense savoir où je peux faire la dernière.

J’avance, j’ouvre mon portail, le jeune homme va dans la même résidence. Je le laisse doubler volontairement. Je lance le retardateur mais j’arrive pas à déboutonner. Zut. Faut recommencer. je déboutonne à l’avance, relance le retardateur, abaisse un peu le pantalon et fait la dernière photo en frissonnant de nouveau. J’ignore si j’ai réussi mais là je m’en fous, je me rhabille et je rentre chez moi. trop de sensations, trop de peur, trop de tout.

Bon la photo est réussie. Donc, la prochaine fois qu’une personne me dit que c’est simple, je le mettrais au défi de le faire et de m’envoyer la photo. Une exhib à l’extérieur dans une rue.

Je déjeune, je reprends le taf comme si de rien n’était. je récupère ma fille et là je reçois un message de Monsieur :

 » Prête pour un deuxième défi

– Tout dépend de ce dont il s’agit car je suis avec ma fille.

– Ce soir, tu devras jouir avec le gode en verre et tu m’enverras la vidéo. »

J’avoue que mon bas rein a réclamé son dû durant le restant de l’après midi. Le soir, une fois ma fille couchée, je prends le gode en verre et exécute les ordres de Monsieur. J’avoue que je l’ai imaginé me regardant voire m’imposer le rythme des mouvements. Bien que je sache qu’en réalité, je ne le pourrais pas.

Je sais que plusieurs ont réclamé photos et vidéos. Et je voudrais faire une parenthèse. A la base, ce blog est centré sur l’écriture. le cœur de ce blog sont les articles où je raconte mon expérience de soumise. Mais je sais pertinemment qu’un blog sans photos voire sans médias ne fonctionne pas.

Il faut savoir que je déteste les photos et encore plus les vidéos. Mais je le fais uniquement pour continuer à vous attirer ici et en espérant vous pousser à la curiosité de me lire. Surtout que je sais très bien que des voyeurs me suivent mais ces personnes là ne m’intéressent pas. Celles qui m’intéressent sont celles naviguant dans le BDSM et qui me partagent leur point de vue sur le BDSM. Malheureusement pour moi, elles sont rares.

Car sincèrement, même si j’ai compris que je devais prendre comme compliment le fait que vous bandiez ou éjaculiez pendant la lecture ou mes photos, je préfère lorsqu’une personne me dit si elle peut faire ce que je fais, si sa soumission ressemble à la mienne ou si la sienne est plus poussée ou si ses pratiques sont différentes…

Alors, désolée mais vous n’aurez pas la vidéo car je la réserve à des privilégiés. Si vous voulez en faire partie, cliquez sur comment avoir des vidéos de ma part.

Pour en revenir au gode en verre, sachez que je l’ai manipulé et joué avec au moins pendant 3 minutes (temps de la vidéo) mais j’ai joué un peu plus longtemps avec. Monsieur m’a invité a utilisé le wand si je souhaitais. Mais non, j’ai joui. Et pour répondre à d’autres, non je n’ai pas mouillé mes draps, non je n’ai pas coulé. Mais j’ai satisfait le besoin ressenti par mon corps. J’ai satisfait mon esprit en prenant du plaisir et en m’aidant à me détendre.

Je suis partie dans le pays des rêves avec un sourire. Maintenant, nous verrons si Monsieur Yannick m’en donne d’autres. Car je sais qu’il a une imagination débordante et cela risque de ne pas être routinier.

10% pour toute commande avec le code LILI10
5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire