Monsieur en garde malade de Lili Soumise


2021, Fantasme / dimanche, juillet 4th, 2021

Récit fictif et je n’attends pas après sa réalisation. A savoir mes récits fictifs dépendent toujours d’une situation réelle ou d’une suggestion.

Mon téléphone sonne. J’ai un visiteur qui sonne à mon interphone. Qui cela peut-il être ? Je suis malade et j’ai annulé mon programme du jour. je regarde mon téléphone et m’aperçois que c’est Monsieur.

Je lui ouvre mais me pose la question de savoir ce que je fais. Quand je suis malade, j’adopte en général un vieux jogging tâché de peinture blanche et un t shirt large plutôt manche mais dans lequel je suis à l’aise. Même si je n’ai aucun sous vêtements, ce n’est pas vraiment une tenue pour une soumise qui accueille son maître.

Mais dans le même temps je n’ai pas vraiment le temps de me changer et il arrive à l’improviste. Je l’accueille et m’aperçois qu’il est venu accompagné d’un plat emballé dans du papier aluminium. Il m’embrasse. j’aimerais beaucoup qu’il me prenne dans ses bras mais encombré comme il est impossible.

Je l’emmène dans mon salon. Il pose le plat sur la table et me laisse le déballer, ce qui lui ne l’empêche aucunement de me caresser et de prendre en main mes seins à travers mon pauvre T shirt. Je m’aperçois alors que c’est l’un de mes desserts préférés : un flan nature.

Je m’apprête à sortir des assiettes et cuillère mais Monsieur me l’interdit, il s’occupe de tout. Je n’ai qu’à m’asseoir et à déguster. Toutefois, il sous entend que si je suis en forme, c’est lui qui me dégusterait.

Nous échangeons sur plusieurs sujets et lui explique que j’ai un mal de tête horrible en plus d’un léger mal au bras suite à ma deuxième dose.

Son flan est trop bon, je me ressers une deuxième part. Il en fait autant. Nous continuons de parler avant de me dire : « Je connais une méthode efficace contre le mal de tête. »

Il m’emmène dans ma chambre. Pour une fois, c’est lui qui se charge de me déshabiller tout en me caressant et jouant avec mon corps.

Il me fait m’allonger sur le dos, m’embrasse, descends tout en alternant morsures et baisers. Que je déteste ces tortures. Mon corps est trop sensible et j’appréhende dès que sa bouche s’approche. Ses morsures m’apportent une petite douleur mais un plaisir intense. Je n’arrive pas à le gérer, le contrôler. C’est inssuportable.

Arrivé à hauteur de mon intimité, Il insère un doigt en moi. Ma réaction ne se fait pas attendre. Il en insère un second. je gémis immédiatement.

C’est ainsi qu’il joue alors avec sa langue dans mon intimité. Je sais que je devrais vous décrire les mouvements qu’il fait mais j’en suis incapable. Je sais juste qu’il joue avec le rythme et la force quand il ne la retire pas pour me mordre le bord des lèvres ou le bas de mon ventre.

j’oublie tout y compris mon mal de tête. Je laisse mon corps bouger et s’adapter à Monsieur. Je laisse mes gémissements s’exprimer. Je laisse le plaisir m’envahir. Tout mon être ne cesse de hurler : encore, continue, ne t’arrête pas.

Je ne fais que subir et j’avoue que j’apprécie, mon corps également. La question qui me turlupine est ai-je assez d’énergie pour cela ?

C’est alors que monsieur me fait subir une autre torture. Il s’arrête d’un coup tout en laissant ses doigts dans mon être. il attend ma réaction. J’ai envie de le supplier mais j’en suis incapable. je bloque encore sur ce point. Ce serait accepter ce niveau de soumission et je ne suis pas prête.

Il reprend alors de plus belle me faisant hurler de tout mon cœur.

Monsieur adore, il ne cesse de commenter et m’emmène ainsi jusqu’à non pas ni une, ni deux mais trois jouissances. A chacune d’entre elle, il fait une pause, me laissant reprendre respiration. Il enchaîne toujours toutefois très vite me faisant gémir de manière plus puissante à chaque fois. C’est presque insupportable. A la troisième, il comprend que je n’ai plus d’énergie. ce qui ne l’empêche pas d’être fier et content de lui.

Il s’installe alors à mon niveau et me prend dans ses bras. Je me sens si bien, repue de plaisir, zen. Je ne prends pas assez de plaisir sexuellement, j’en ai conscience. Mon besoin est plus important que ce que je vis dans ce domaine.

Lorsque je me réveille, je suis seule, nue dans mon lit. J’essaie de me remémorer ce qui s’est passé. Etait-ce un rêve ou une réalité, je regarde mon téléphone et j’ai un texto de sa part : « J’ai senti ton besoin de te reposer, je t’ai laissé dormir et suis parti en douce. Tu peux finir le flan. Tu me rendras le plat plus tard. Ton maître. »

Alors, je n’avais pas rêvé. Peut-être que je devrais plus souvent tomber malade…

10% pour toute commande avec le code LILI10

2 réponses à « Monsieur en garde malade de Lili Soumise »

Laisser un commentaire