Imagination – Une soirée à 4


Fantasme / vendredi, octobre 4th, 2019

Cet article m’a été inspiré par un @Cadultere

Cet article est un pur Fantasme. A voir si un jour…

Avec Monsieur, nous avions sympathisé avec un couple sur Twitter. Etant de passage de notre coin, boire un verre et un restaurant fut convenu.

Après échanges avec Monsieur, il était convenu qu’après cette soirée charmante, nous terminerions à 2. Je reçus donc des ordres avec un haut sexy, une jupe et naturellement sans sous-vêtements.

Comme à mon habitude, j’arrivais devant le restaurant convenu un peu en avance. Monsieur ne tarda pas à arriver et comme à son habitude, m’embrasse, me prend dans ses bras et me caresse rapidement partout.

A peine, nous avions fini de nous dire bonjour que le couple arriva. Même si des échanges de photo avaient été réalisés, je fus surprise du charme qu’ils dégageaient tous deux.

Nous entrons dans le restaurant, ces messieurs laissa à nous les dames les banquettes.

L’affinité passa de suite, nous parlions de tout même si le sujet qui nous avait réuni revenait régulièrement : le sexe. Nous en parlons de manière générale mais aussi de nos pratiques respectives. Le couple nous posa des questions sur la pratique de la soumission qui était un domaine inconnu pour eux.

Après avoir bu un verre, s’enchaîna le repas. Durant le repas, je sentais quelque chose sur ma cuisse. Au départ, je pensais à un courant d’air tellement c’était fugace jusqu’à ce que je comprenne que la main de ma compagne s’attardait et commençait à caresser ma cuisse.

De par ma timidité, je devins rouge. Je ne savais pas comment réagir. Certes les discussions et la soirée prévue initialement m’avait titillé mais je n’avais eu qu’une expérience avec une femme et c’était bien la première fois que j’avais des avances d’une femme.

Quand j’ai croisé le regard de Monsieur, je compris qu’il était au courant. Tout le monde avait en réalité prévu une seconde soirée à 4 et j’étais la seule à le découvrir naïvement de cette manière.

Je sais que j’avais le choix de dire non et tout ce petit monde respecterait. Mais une part de moi était curieuse et avait envie de jouer. Je pris ma décision sur un coup de tête et rapprochais ma cuisse de ma compagne pour lui faire comprendre qu’elle pouvait continuer.

Les discussions continuaient d’aller bon train. Toutefois, j’avais de plus en plus de mal à suivre et à répondre, la main montait de plus en plus haut sur ma cuisse. J’étais concentrée sur elle et je n’arrivais plus rien à suivre.

Et ce qui devait arriver arriva. Elle osa jouer avec mon intimité pendant que ces messieurs nous observaient avec intérêt. Ma compagne bavarde comme jamais expliqua tout bas ce qui se passait bien qu’ils avaient déjà compris.

Je ne savais pas si je devais en faire de même. Je subissais déjà du plaisir et je rougissais non plus par timidité mais parce qu’une chaleur m’envahissait et j’ignorais si j’oserais en faire de même.

L’hésitation fut telle que la main de ma compagne se retira aussi sec dès que le serveur vint vers nous et pouvait voir ce qui se passait sous la table.

L’unanimité l’emporta, il était temps d’aller payer. J’étais perdue, je ne savais plus que penser et me posait bien des questions sur la suite.

Personne ne parla de ce qui venait de se passer, ce qui me troublait d’autant plus. Ayant décider que nos hommes allaient payer. Je sortis avec ma compagne sans rien dire.

Dehors, elle était curieuse :

« – Cela t’a plu ?Oui. Mais je n’ai pas osé te faire la même chose.Pourquoi ?

– Je n’ai pas l’habitude d’être avec une autre femme et c’était un lieu public.

– Dis-moi, de quoi as-tu envie ?

Je pris le temps de réfléchir et je répondis la seule chose que j’avais à l’esprit :

– De jouer.

Et sans que je m’y attende, elle s’approcha de moi et m’embrassa. Au début, surprise, je la laissais faire et finit par lui répondre son baiser.

Je tournais le dos à la porte et ce n’est que quand elle me libéra que je me rendis compte que nos compagnons étaient ravis et avaient des sourires complices.

Toutefois, Monsieur me prit à part quelques secondes :Je pense que tu as compris que nous pouvons jouer à 4. Mais cela ne se fera que si tu es d’accord. Si tu dis non, je comprendrais et nous jouerons à 2.

Je sais et j’ai bien compris. Il y a une part de moi qui a envie mais comme je ne m’y attendais pas…

– C’était le but, je ne voulais pas que tu réfléchisses de trop. A toi de décider.

Je jetais un œil au couple. Dans la réalité, ils étaient comme ce qui avait reflété dans nos discussions, respectueux, sympathiques et une affinité était réellement née. Et après tout, nous n’avions qu’une vie. Et je savais que si je disais non à quoique ce soit, mes partenaires de jeux le respecteraient.

– On y va pour 4.

– Très bien. Nous allons donc à l’endroit que nous avions prévu tous les deux. D’accord ?

– Bien Monsieur. »

L’endroit prévu était un sauna. Si une personne nous avait croisé dans la rue, elle aurait vu 2 couples qui s’entendaient bien et qui marchaient tranquillement. Si elle était observatrice, elle verrait que Monsieur me tenait par le cou. Et si elle était à l’écoute, nos conversations tournaient autour du lieu ou nous allions : un sauna.

Ce dernier n’était vraiment pas loin du restaurant. Y étant déjà retourné avec Monsieur une fois, j’étais encore troublée mais je savais ce qui allait se passer.

Une fois en tenue, nous nous sommes trouvé une alcôve qui nous convenait. Monsieur laissa la porte et les fenêtres ouvertes.

Et je dois dire que les festivités commencèrent. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais voici les compositions qui s’enchainèrent naturellement :

  • Ma compagne et moi
  • L’un de nos compagnons et nous les femmes
  • Nos 2 compagnons et nous les femmes
  • Un compagnon avec chacune de nous
  • Nos 2 compagnons et l’une d’entre nous

Nombre de cuni, de caresses, de fellation, de pénétration furent enchaînés. J’eus droit aussi à des fessées et des morsures. Mais impossible de vous dire qui me les faisait.

Lorsque j’arrive à un point de plaisir, je ne me contrôle plus. Je suivais simplement le moment, les envies. J’essayais juste d’être à l’écoute pour être sûre que ce que je faisais procurait du plaisir.

J’ignore combien de temps cela dura, je sais juste que nous avions des observateurs dont le nombre variait. Monsieur était clair avec eux : nous jouions qu’à 4 et eux ne pouvaient que regarder.

Une pause fut alors nécessaire. Nous étions tous les 4 joyeux et ravis du moment que nous avions passé. J’avais conscience que j’étais novice par rapport à eux. Mais ils sont tellement adorables qu’ils me disaient que j’avais assuré et qu’ils avaient été agréablement surpris de mon adaptation.

Nous nous mîmes d’accord pour recommencer une fois. Et nous voilà repartis dans une alcôve pour recommencer. JE n’avais plus de contrôle sur moi et me lâchait beaucoup plus pour savourer tout le plaisir qui m’envahissait et que je prenais de par la situation.

Je ne vous cache pas qu’après la deuxième session, non seulement j’étais rassasiée mais également exténuée. Nous avons raccompagné nos complices de la soirée jusqu’à leur hôtel avant que Monsieur ne me ramène chez moi. Durant le trajet, je repensais à ce que je venais de vivre et j’en discutais avec Monsieur.

Je savais que c’était l’un des objectifs donnés et savaient que cette situation allait me plaire mais il savait aussi que je pouvais reculer raison pour laquelle tout avait été arrangé dans mon dos.

Toutefois, il me répéta que si j’avais à un quelconque moment dit non, cela n’aurait pas été grave et respecté même s’il était fier de moi d’avoir dépassé une nouvelle limite.

Je rentrais le sourire aux lèvre en me demandant comment j’allais raconter tout cela.

4 réponses à « Imagination – Une soirée à 4 »

Laisser un commentaire