Récit fictif : RDV avec un twittos


2020, Fantasme / mardi, octobre 20th, 2020

Je précise ce texte est issu de mon imagination, n’est en aucun une volonté ou un désir de ma part et la probabilité que cela se réalise est nulle

Ce samedi, j’ai décidé de déjeuner avec un twittos. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’en fonction de mon ressenti, une surprise peut l’attendre ou non. Il est plutôt charmant, timide et j’apprécie que sa conversation ne tourne pas seulement autour du sexe et de ma soumission.

Aucune allusion sur le après, il est dans l’instant. J’ai l’impression qu’il apprécie ma compagnie et profite de cet instant qui est rarissime et que j’ai accepté de lui accorder à lui particulièrement.

Profitant d’un moment aux toilettes, j’envoie un texto rapide. Nous mangeons tranquillement le dessert. Sans que je m’y attende, Il paie l’addition. Nous sortons du restaurant. Il est assez surpris de voir qu’un homme s’approche de nous :

« C’est Monsieur Yannick. Et si cela te dit, je te réserve une petite surprise. »

Il n’a pas le temps de répondre que Monsieur Yannick nous rejoint, le salue et me dit bonjour à sa façon. En m’embrassant, me prenant dans ses bras, me caressant et soulevant ma robe pour montrer mes fesses à ce twittos.

Monsieur Yannick lui propose de nous suivre. Je le sens timide, curieux ainsi que son envie. Il finit par accepter.

Monsieur Yannick nous arrête dans un coin, me met mon collier de chienne devant notre invité et l’informe : « Elle est ma chienne, elle obéira à mes ordres quels qu’ils soient pour nous satisfaire tout deux. »

Ce cher twittos semble agréablement surpris mais se laisse guider. Je prends soin de cacher mon collier par on écharpe car le lieu ne s’y prête pas. À l’arrivée à sa voiture, il enlève ma veste, m’enfile la laisse. Il ouvre la portière arrière et m’ordonne : « À ta place chienne. »

J’hésite. Nous avons un invité, c’est la première fois que nous en avons un et je suis timide. Mais si je n’obéis pas, la punition risque d’être plus dure à accepter et à subir. Je m’installe à 4 pattes à l’arrière.

C’est Monsieur qui commence à jouer avec moi en me fessant, en e pénétrant ses doigts dans mon intimité ou en me léchant tout en laissant une pression suffisante sur la laisse pour me faire comprendre quelle est ma place.

Satisfait de mon obéissance et du plaisir exprimé par mon corps, il s’adresse à notre invité : « Veux-tu jouer avec ma chienne ? »

Après hésitation, il accepte. Il vient vers moi. Je sens au départ qu’il découvre mon corps, il y va doucement, prudemment, découvre mes gémissements et mes réactions. Il ne lui suffit que de quelques minutes avant d’être à l’aise et me faire jouir littéralement.

Ce jour-là, nous avons de la chance, personne aux alentours. Monsieur tire sur la laisse me faisant comprendre que je dois sortir et me mets à genoux à terre (en ayant pris soin d’avoir mis une couverture préalablement).

Il approche son sexe de ma tête : » Tu sais ce que tu dois faire. » Je caresse son sexe à travers son pantalon avec ma tête et j’ose un regard envers notre invité. Le spectacle lui plait, il en prend plein la vue. « Veux-tu qu’elle te suce ? »

Aucune réponse, il déboutonne son pantalon avant que je prenne en bouche son sexe et lui fait une fellation jusqu’à son éjaculation. Je sens que mon maître est content et fier. Moi, je n’arrive pas à réaliser que j’ai pu me comporter en une chienne avec mon maître, qui plus est, devant un inconnu.

Je me relève et nous discutons quelques minutes tous les 3. J’indique à cet invité que c’était pour le remercier de sa charmante compagnie qu’il m’avait accordé. Il repart de son côté. Je monte dans ma voiture et suis celle de mon maître. Car mine de rien, je désire encore plus de plaisirs et mon maître souhaite encore abuser de moi. Mais cela est une autre histoire…

10% pour toute commande avec le code LILI10

Laisser un commentaire